L'UZ Leuven est l'un des premiers hôpitaux au monde à utiliser un scanner doté de la technologie de comptage photonique

L'UZ Leuven est l'un des premiers hôpitaux au monde à utiliser un scanner doté de la technologie de comptage photonique

Louvain, le 22 novembre 2021 — La technologie de comptage photonique du Naeotom Alpha propulse la prise de décision clinique en imagerie CT vers un niveau sans précédent : des images plus nettes obtenues avec des doses de rayonnement plus faibles, atteignant un niveau de précision inédit.

Une technologie radicalement nouvelle

Le CT-scan est un appareil de radiographie recommandé pour le diagnostic de nombreuses maladies. Celui-ci utilise des rayons ionisants « des photons » qui traversent le corps. Un ordinateur réalise ensuite une image en 3D détaillée en rassemblant les différentes prises de vue. Les images produites par la génération actuelle de scanners affichent une quantité relativement importante de bruit : tous les photons ne peuvent pas être analysés, ce qui ne permet pas à la technologie de révéler tout son potentiel. L'UZ Leuven est désormais le premier hôpital en Belgique à utiliser un scanner à comptage photonique de Siemens Healthineers, un appareil capable d’analyser chaque photon distinctement et donc de produire des images plus détaillées que jamais. En début de semaine, Siemens Healthineers a annoncé qu'elle était la première société au monde à commercialiser un scanner doté de la technologie de comptage de photons.

Story image

Détails et sophistication

La chef de service de Radiologie de l’UZ Leuven, Prof. Dr Chantal Van Ongeval, explique : « Ce nouveau scanner nous permet d’examiner de manière plus détaillée les structures du corps humain. Pensez aux petites bronches des poumons, aux parois des vaisseaux sanguins ou aux lésions de petite taille. Nous pourrons dorénavant détecter les maladies et infections de manière plus précoce et plus efficacement. Un excellent exemple à ce sujet est celui des fractures osseuses. Il nous est déjà possible d’obtenir une image d’un os cassé. Cependant, ce que nous voulons savoir c’est l’état précis de cet os fracturé afin de déterminer quel sera le traitement le mieux adapté. Et c’est désormais possible. On pourrait comparer le scanner à comptage photonique à un gros microscope qui réalise des images dont la résolution atteint 0,2 millimètre, soit 50 % de netteté en plus par rapport à ce qui se faisait de mieux jusqu’à présent. C’est une formidable avancée dans le domaine de l’imagerie médicale. »

Technologie à rayonnements réduits

Glenn To de Siemens Healthineers ajoute : « Par rapport aux meilleurs scanners médicaux qui sont sur le marché actuellement, le scanner à comptage photonique réduit de 30 % la dose de rayonnement nécessaire pour obtenir une excellente qualité d’image. Le temps d’exposition aux rayons est lui aussi très court : le scan dure à peine quelques secondes, voire moins. Cette prouesse technologique crée de nouvelles possibilités dans le domaine des recherches en tomodensitométrie, ce qui est bénéfique pour le patient. »

Professeur Van Ongeval : « Cela ne fait aucun doute : à l’UZ Leuven, nous n’hésiterons pas à privilégier le scanner à comptage photonique par rapport à un CT-scan. Les avantages compensent largement les rayonnements qui vont de pair avec un CT-scan, surtout que nous pouvons désormais en réduire la dose. Le fait que cette nouvelle technologie réduise les rayonnements va permettre à des patients à risque comme les enfants d’entrer aussi en ligne de compte pour son utilisation. Les appareils d’imagerie médicale par tomodensitométrie ou IRM resteront pourtant toujours complémentaires, même si leur importance va évoluer. Surtout dans les domaines de la cardiologie, de la pneumologie, des pathologies vasculaires et de l’oncologie, ce nouveau scanner propose une bonne alternative à l’IRM. »

Nouvelles possibilités

L’UZ Leuven est l’un des 25 hôpitaux dans le monde, et le premier en Belgique, à bénéficier du nouvel appareil de Siemens Healthineers. Il y a fort à parier que d’autres hôpitaux en feront de même dès la fin 2021, début 2022, lorsque Siemens Healthineers commencera officiellement ses premières livraisons commerciales à plus grande échelle. Selon Prof. Dr Van Ongeval, la technologie à comptage photonique fait actuellement figure de référence en termes d’imagerie médicale par tomodensitométrie. « Les nouvelles possibilités sont déjà infinies et ce n’est là que le début. En plus des images plus détaillées, nous voulons utiliser les différents canaux énergétiques du scanner à comptage photonique pour visualiser de manière sélective certains tissus. L’utilisation de ces mêmes canaux énergétiques permet de mieux afficher les produits de contraste que lors d’un scan. Par conséquent, nous pouvons diminuer jusqu’à 30 % la quantité de produit de contraste à administrer. Nous continuons aussi à suivre de près les progrès en matière d’utilisation de nouveaux produits de contraste ayant une teneur réduite, voire nulle en iode. Ce que nous espérons surtout, c’est que nous pourrons rapidement agir en coopération avec d’autres hôpitaux. Ce n’est que de cette façon que cette nouvelle méthode pourra vraiment gagner du terrain », conclut Professeur Van Ongeval. 

A propos de Siemens Healthineers

Siemens Healthineers AG (cotée en bourse à Francfort, Allemagne, DE:SHL) façonne la santé de demain.

Basée à Erlangen, en Allemagne, l’entreprise est un acteur majeur du secteur des technologies médicales. De par ses implantations nationales et régionales, Siemens Healthineers aide les prestataires de santé du monde entier à fournir des solutions à valeur ajoutée et les accompagne vers l’expansion de la médecine de précision, la transformation des parcours de soins, l’amélioration de l’expérience patient et la digitalisation de la santé.

Siemens Healthineers innove en permanence pour développer son portefeuille de produits et de services, avec entre autres des solutions enrichies par l’Intelligence Artificielle (IA) et une offre digitale. Ces nouvelles solutions, qui jouent un rôle prépondérant dans les technologies médicales de nouvelle génération, renforcent la position de l’entreprise dans le diagnostic in vitro, les thérapies guidées par l’image et le diagnostic in vivo.

Les gammes de services et de solutions proposées par Siemens Healthineers permettent également aux prestataires de santé d’augmenter l’efficacité et la qualité de leurs soins, au bénéfice du patient.

Siemens Healthineers compte un effectif mondial d’environ 66.000 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 18 milliards d’euros sur l’exercice 2021, clos le 30 septembre 2021, pour un bénéfice net de 3,1 milliards d’euros (EBIT ajusté). 

Pour de plus amples informations, consultez www.siemens-healthineers.com et www.siemens-healthineers.be.

Veerle Demeyer Head of Communication, Siemens Healthineers
A propos de Evoke

Founded in 2011, Evoke is a communication agency specialized in public relations and content marketing. We get your story told. Whether through press relations, social media, websites, newsletters or print, our consultants make sure you and your message will reach your target audience.

Evoke
Witte Patersstraat 4
1040 Brussel