Le robot de Siemens Healthineers hisse le Centre cardiaque de l’hôpital OLV d’Alost à un niveau supérieur

Le robot de Siemens Healthineers hisse le Centre cardiaque de l’hôpital OLV d’Alost à un niveau supérieur

L’hôpital OLV d’Alost est le premier du Benelux à utiliser l’assistance robotique pour la pose de stents

Alost, le 23 avril 2021 — Le Centre cardiaque de l’hôpital OLV d’Alost peut désormais compter sur un robot pour de nombreuses interventions. Développé par Siemens Healthineers, le CorPath GRX permet aux spécialistes de réaliser des interventions vasculaires avec plus de précision et de sécurité. Tant le patient que le médecin bénéficient d’une sécurité, d’une précision et d’un confort accrus. L’hôpital OLV d’Alost-Asse-Ninove est le premier hôpital du Benelux à utiliser cet appareil.

L’innovation est inscrite dans l’histoire de l’hôpital OLV. Depuis la première opération à cœur ouvert en Belgique en 1948, les primeurs belges et européennes se sont succédé, notamment la première pose d’un cœur mécanique en 1995 et le premier remplacement de valve aortique par voie percutanée en 2007. La mise en service du système CorPath GRX de Siemens Healthineers constitue l’étape révolutionnaire suivante dans le traitement des maladies vasculaires, notamment pour poser un stent afin de maintenir un vaisseau sanguin dilaté. « Les interventions intravasculaires mini-invasives sont depuis longtemps la norme, et grâce à cette méthode assistée par robot, nous sommes en mesure d’aider encore mieux les patients », affirme Dokus Mertens, Head of Advanced Therapies BeLux chez Siemens Healthineers.

Le CorPath GRX de Siemens Healthineers
Le CorPath GRX de Siemens Healthineers

Précision

La robotique du système CorPath GRX améliore la précision de l’intervention. En effet, le robot intègre des dispositifs de mesure permettant de déterminer la longueur du stent requise jusqu’au niveau submillimétrique. Résultat ? Une réduction du nombre de stents mal mesurés, ce qui représente une diminution de 8 % de l’utilisation de stents. « Avec une pose plus précise du stent, nous constatons également que le confort du patient augmente, avec moins de risque de sténose artérielle ultérieure. L’amélioration des résultats pour le patient est l’une de nos priorités. Moins nous aurons de patients devant être à nouveau traités pour la même pathologie, plus nous pourrons travailler efficacement », précise le Dr Eric Wyffels, Chef de service Cardiologie de l’hôpital OLV d’Alost.

Sécurité et confort

Lors d’une chirurgie intravasculaire mini-invasive, un médecin insère un cathéter via le poignet ou l’aine pour ensuite, par exemple, poser un stent. Le médecin peut suivre ses gestes dans les moindres détails grâce à l’imagerie radiologique, qui lui permet également de déterminer la taille du stent à poser. Aujourd’hui, le Centre cardiaque utilise déjà des images CT additionnelles pour enrichir les images 2D avec des images 3D spécifiques au patient, une situation unique en Europe. Avant même l’arrivée du patient, le médecin sait donc quel sera l’impact de la sténose sur l’irrigation sanguine du cœur et, par conséquent, quelle intervention sera la plus appropriée. 

Le robot installé au Centre cardiaque contribue à l’amélioration du confort et de la sécurité du médecin. Comme ce dernier peut piloter le robot à une distance sûre, il n’est plus en contact avec les rayonnements de l’équipement d’imagerie. L’exposition aux radiations est ainsi réduite de 95 % pendant l’intervention, et le port d’un tablier de protection en plomb inconfortable n’est plus nécessaire. En outre, lors de la programmation de la robotique, l’expertise de cardiologues expérimentés a été intégrée dans le système, un peu comme une espèce de pilote automatique expérimenté. Même les médecins débutants peuvent s’appuyer sur les connaissances et l’expérience de spécialistes plus chevronnés lorsqu’ils utilisent l’appareil.

« En combinant les informations CT 3D précises lors de la planification de l’intervention avec une exécution assistée par robot sans précédent, notre Centre cardiaque ouvre la voie au niveau international. Tout cela profite en définitive au patient. La procédure étant plus efficace, la dose de radiation à laquelle il est exposé pendant l’intervention est réduite en moyenne de 20 % », souligne le Dr Eric Wyffels.

Premiers patients déjà traités

Le système CorPath GRX a été installé dans le Centre cardiaque pendant les vacances de Pâques, et les premiers patients ont été traités à partir du 20 avril. L’hôpital est le premier du Benelux à offrir cette technologie. Les médecins ont été formés à Toulouse l’été dernier et ont suivi cette semaine une formation complémentaire à l’Orsi Academy de Melle, le plus grand centre de formation au monde pour les interventions mini-invasives assistées par robot.

Actuellement, le robot peut être utilisé pour des interventions cardiaques, mais aussi pour des interventions vasculaires aux jambes et au cou. « À terme, cette technologie pourra également être utilisée pour l’obstruction d’artères cérébrales. Cela exige en effet une grande précision et une imagerie rigoureuse, deux domaines dans lesquels excelle le système CorPath GRX », conclut Dokus Mertens.

A propos de Siemens Healthineers

Siemens Healthineers AG (cotée en bourse à Francfort, Allemagne, DE:SHL) façonne la santé de demain. Basée à Erlangen, en Allemagne, l’entreprise est un acteur majeur du secteur des technologies médicales. De par ses implantations nationales et régionales, Siemens Healthineers aide les prestataires de santé du monde entier à fournir des solutions à valeur ajoutée et les accompagne vers l’expansion de la médecine de précision, la transformation des parcours de soins, l’amélioration de l’expérience patient et la digitalisation de la santé.

Siemens Healthineers innove en permanence pour développer son portefeuille de produits et de services, avec entre autres des solutions enrichies par l’Intelligence Artificielle (IA) et une offre digitale. Ces nouvelles solutions, qui jouent un rôle prépondérant dans les technologies médicales de nouvelle génération, renforcent la position de l’entreprise dans le diagnostic in vitro, les thérapies guidées par l’image et le diagnostic in vivo. Les gammes de services et de solutions proposées par Siemens Healthineers permettent également aux prestataires de santé d’augmenter l’efficacité et la qualité de leurs soins, au bénéfice du patient.

Siemens Healthineers a réalisé un chiffre d’affaires de 14,5 milliards d’euros sur l’exercice 2020, clos le 30 septembre 2020, pour un bénéfice net de 2,2 milliards d’euros. Suite à l’acquisition de Varian Medical Systems Inc. La société compte un effectif mondial de 65.000 employés.Pour de plus amples informations, consultez www.siemens-healthineers.com et www.siemens-healthineers.be.

Veerle Demeyer Head of Communication, Siemens Healthineers
A propos de Evoke

Founded in 2011, Evoke is a communication agency specialized in public relations and content marketing. We get your story told. Whether through press relations, social media, websites, newsletters or print, our consultants make sure you and your message will reach your target audience.

Evoke
Witte Patersstraat 4
1040 Brussel