Grande première belge à l’ULiège où Siemens Healthineers installe pour la première fois un scanner IRM 7 Tesla

Grande première belge à l’ULiège où Siemens Healthineers installe pour la première fois un scanner IRM 7 Tesla

Le scanner IRM MAGNETOM Terra sera utilisé exclusivement pour la recherche scientifique

  • Siemens Healthineers a installé aujourd’hui un scanner IRM MAGNETOM Terra dans le GIGA Cyclotron Research Center (CRC) de l’Université de Liège.

  • L’ULiège – et par là le CRC - devient ainsi le premier campus du Benelux à utiliser ce tout nouveau système de recherche.

  • Le MAGNETOM Terra est un système IRM 7 Tesla, entièrement conçu et fabriqué par Siemens Healthineers, et c’est le premier système de recherche au monde à très haut champ approuvé pour une utilisation clinique.

  • Le GIGA-CRC, le centre de recherche interdisciplinaire de l’ULiège, spécialisé dans l’imagerie in vivo, utilisera le puissant scanner IRM exclusivement à des fins de recherche scientifique.

L’installation du MAGNETOM Terra à l’ULiège est une première pour la Belgique et pour Siemens Healthineers. C’est le premier de ce type sur le sol belge et le tout premier scanner IRM 7 Tesla entièrement conçu et produit par Siemens Healthineers.Actuellement, il n’existe que deux constructeurs dans le monde capables de  prendre en charge la production complète d’un système d’IRM à très haut champ pour une application en médecine humaine, et Siemens Healthineers est l’un d’eux.

Le MAGNETOM Terra est équipé d’un nouvel aimant de 7 Tesla, développé et conçu pour convertir les tout derniers résultats de la recherche IRM en applications cliniques. Alors que les scanners IRM ont généralement une puissance de 1,5 ou 3 Tesla, le MAGNETOM Terra génère 7 Tesla, soit un champ magnétique pas moins de 140 000 fois plus puissant que celui de la Terre. « Le scanner repose sur la technologie d’évaporation à zéro hélium (Zero Helium Boil-Off) », déclare Annemie Steegmans, Business Manager IRM Siemens Healthineers. « Grâce à l’hélium, nous abaissons la température de l’aimant à −270 °C. Cela le rend supraconducteur, permettant à des courants électriques élevés de créer un champ magnétique de 7 Tesla, sans surchauffer le scanner. Plus le champ magnétique est puissant, plus la résolution est élevée et meilleure est la visualisation des tissus biologiques.

Bien que les scanners IRM 7 Tesla soient principalement utilisés pour la recherche scientifique, le MAGNETOM Terra est le premier système de recherche à très haut champ  au monde à porter le marquage CE ; le MAGNETOM Terra a en outre été autorisé par la très sévère FDA (Food and Drug Administration américaine) à être mis sur le marché dans le cadre de la recherche clinique neurologique et musculo-squelettique de la boîte crânienne et du genou.

Recherche scientifique
A l’ULiège, le MAGNETOM Terra sera utilisé exclusivement à des fins de recherche scientifique par le GIGA-CRC, le centre interdisciplinaire de recherche biomédicale de l’Université. « Pour approfondir nos connaissances sur la physiologie et les pathologies du cerveau ainsi que nos recherches en neurosciences cognitives, nous devons être en mesure d’étudier des structures et des cellules nerveuses de plus en plus petites », explique le Professeur André Luxen, responsable de la plateforme GIGA-CRC. « Le MAGNETOM Terra est capable de créer des images de cerveaux humains vivants avec une résolution spatiale isotropique très élevée de 0,2 mm. Ces techniques d’imagerie médicale à ultra-haute résolution sont essentielles pour atteindre nos objectifs. »

Le scanner IRM aidera les chercheurs du GIGA-CRC à identifier plus rapidement les biomarqueurs des symptômes de certaines pathologies, à mieux répertorier les processus métaboliques du cerveau et à visualiser les maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer, l’épilepsie, la schizophrénie et la sclérose en plaques. Par ailleurs, le MAGNETOM Terra permet de mieux convertir des fonctionnalités de recherche innovantes en applications cliniques futures pour l’imagerie IRM anatomique, fonctionnelle ou métabolique.

L’équipe de recherche du GIGA-CRC mettra principalement l’accent sur l’IRM fonctionnelle. « L’IRM fonctionnelle mesure l’activité dans des parties spécifiques du cerveau lors de l’exécution d’une activité physique déterminée, en regardant un certain objet ou une certaine image, ou même lors d’une pensée. Grâce au très haut champ du MAGNETOM Terra, l’équipe du Professeur Luxen peut mesurer et visualiser cette activité cérébrale avec encore plus de précision », explique Annemie Steegmans. 

Par le toit
Afin de fournir l’espace nécessaire au MAGNETOM Terra, l’ULiège a fait construire un tout nouveau bâtiment sur le campus. Siemens Healthineers a pris en charge la gestion du projet. L’aimant a été transporté d’Oxford à Liège via Calais, et installé aujourd’hui. L’aimant, qui ne pèse pas moins de 20 tonnes, a été introduit par le toit, puis monté sur place. À partir du 18 mars prochain, le scanner IRM sera pleinement opérationnel et utilisé pour des projets de recherche. 

Pour plus d’informations
Vous trouverez des informations plus précises sur le MAGNETOM Terra ici.
Vous trouverez plus d’informations à propos du GIGA-CRC ici.
Ce communiqué de presse et les photos sont disponibles sur http://prez.ly/oeU.

Siemens Healthineers aide les prestataires de santé du monde entier à fournir des solutions à valeur ajoutée et les accompagne vers l’expansion de la médecine de précision, la transformation des parcours de soins, l’amélioration de l’expérience patient et la digitalisation de la santé. 
Acteur majeur du secteur des technologies médicales, Siemens Healthineers innove en permanence pour enrichir son portefeuille de produits et de services dans ses activités principales que sont l’imagerie diagnostique et thérapeutique, mais aussi dans les domaines du diagnostic de laboratoire et de la biologie moléculaire.
Siemens Healthineers enrichit également constamment son offre de services numériques de santé et de services destinés aux établissements de santé.
Fort d’un effectif mondial de 50 000 salariés, Siemens Healthineers a réalisé un chiffre d’affaires de 13,4 milliards d’euros sur l’exercice 2018, clos le 30 septembre, pour un bénéfice net corrigé de plus de 2,3 milliards d’euros. Plus d’informations sur www.siemens-healthineers.com et www.siemens-healthineers.be.

Contactez-nous
Veerle Demeyer Head of Communications, Siemens Healthineers
Veerle Demeyer Head of Communications, Siemens Healthineers
A propos de Evoke

Founded in 2011, Evoke is a communication agency specialized in public relations and content marketing. We get your story told. Whether through press relations, social media, websites, newsletters or print, our consultants make sure you and your message will reach your target audience.

Evoke
Witte Patersstraat 4
1040 Brussel