Enquête Workday : l’IA en entreprise, un manque de confiance flagrant

Développement et déploiement responsable de l’IA : dirigeants et responsables restent sur la réserve

Bruxelles, le 10 janvier 2023 - Workday, Inc (NASDAQ : WDAY), l’un des leaders des solutions Cloud pour la gestion financière et les ressources humaines, publie une étude internationale révélant que l’IA suscite désormais de la défiance sur le lieu de travail. Dirigeants comme collaborateurs s’accordent à dire que cette technologie offre des opportunités majeures en matière de transformation pour les entreprises. Cependant, un climat de méfiance subsiste quant à son déploiement responsable ; les collaborateurs se montrant encore plus sceptiques que leurs dirigeants.

Parmi les principaux enseignements de l’enquête :

  • Seuls 62 % des dirigeants y sont favorables (C-suite ou leurs équipes directes). Ce pourcentage est encore moins élevé parmi les collaborateurs (52 %).
  • Près du quart (23 %) des collaborateurs doutent que leurs intérêts passent avant ceux de l’organisation dans le cadre de la mise en place de l’IA.
  • Plus de deux tiers (70 %) des dirigeants s’accordent à dire que l'IA devrait être développée de manière à permettre facilement l'intervention humaine.
  • Une proportion majeure de collaborateurs (42 %) estiment que leur entreprise n’a pas clairement identifié quels systèmes doivent être entièrement automatisés et lesquels nécessitent une intervention humaine.
  • Trois collaborateurs sur quatre affirment qu’il n’y a aucune collaboration au sein de leur organisation autour de la réglementation de l’IA.
  • Quatre collaborateurs sur cinq affirment que leur entreprise n’a pas encore proposé de directives sur l’utilisation responsable de l’IA.
“Il va sans dire que l'IA offre d'immenses possibilités de transformation pour les entreprises. Cependant, l’enquête montre que les dirigeants et collaborateurs doutent ou ne comprennent pas quelles sont les intentions de leur entreprise quant au déploiement de l’IA,” déclare Jim Stratton, chief technology officer, Workday. “Face à ce scepticisme, les entreprises doivent adopter une approche globale de responsabilité et de gouvernance de l'IA, en se focalisant sur la mise en place de politiques visant à trouver le juste équilibre entre confiance et innovation.” 
“La mise en œuvre de normes éthiques relatives à l’utilisation de l’IA et du Machine Learning s’avère essentielle pour la réussite à long terme des entreprises. Alors que nous introduisons de plus en plus de technologies d’IA, nous sommes déterminés à instaurer un climat de confiance avec nos clients et collaborateurs,” déclare Dan Cohen, chief information officer and director of operations chez The Amenity Collective. “Notre objectif est de créer une culture en cohérence avec notre marque, d’adopter l’IA, et de permettre à chaque membre de notre entreprise de s’en servir au profit de nos clients. Je félicite Workday pour sa capacité à comprendre et à tenir compte du ressenti des dirigeants et des collaborateurs, afin de pouvoir dissiper ces doutes.”

Une défiance généralisée

Concernant l’adoption et le déploiement responsable de l’IA au sein des entreprises, un scepticisme généralisé à tous les niveaux de responsabilité est constaté, en particulier au sein des collaborateurs non managers. Seuls 62 % des dirigeants y sont favorables et 62% également sont convaincus que leur entreprise fera le nécessaire pour que l’IA soit mise en œuvre de manière responsable et digne de confiance. Au sein des collaborateurs, ces pourcentages chutent à 52 % et 55 % respectivement. ​ 

Tous se disent également sceptiques quant à la bonne mise en place de l’IA par leur organisation. Ainsi, 23 % des collaborateurs doutent que leurs intérêts passent avant ceux de l’entreprise lors de la mise en œuvre de l’IA, et les dirigeants sont du même avis : 21 % d’entre eux craignent que les intérêts des collaborateurs passent au second plan. 

IA et intervention humaine 

Même s’ils ignorent comment s’y prendre, dirigeants et collaborateurs veulent que l’humain soit impliqué dans les processus liés à l’intelligence artificielle. Ainsi, 70 % des dirigeants s’accordent à dire que l’IA devrait être développée de manière à faciliter le contrôle et l’intervention humaine. Cependant, 42 % des collaborateurs estiment que leur entreprise n’a pas clairement identifié les systèmes à automatiser entièrement et ceux nécessitant une intervention humaine.

Une enquête réalisée précédemment par Workday sur l’IA confirme les préoccupations sur la capacité des entreprises à mettre en place cette technologie de manière efficace et responsable. Ainsi, près de trois quarts (72 %) des répondants affirment que leur organisation ne dispose pas des qualifications nécessaires en matière d’IA et de Machine Learning. Pire : 76 % des personnes interrogées estiment qu’elles doivent progresser dans leur maîtrise de ces applications. 

Un besoin de gouvernance intelligente et transparente

Invités à imaginer un avenir où l’IA fait partie de leur quotidien, 42 % des dirigeants et 36 % des collaborateurs considèrent les régulations internes et les réglementations comme les facteurs les plus importants dans la création d’une IA digne de confiance. 

Cependant, ils déplorent un manque de visibilité au sujet des réglementations et des consignes relatives à l’IA. Trois collaborateurs sur quatre affirment que leur entreprise ne travaille pas sur la réglementation de l’IA, et 4 sur 5 affirment que leur entreprise doit encore révéler des consignes claires sur une utilisation responsable de l’IA. 

Workday a lancé cette enquête en amont du Forum économique mondial annuel qui aura lieu à Davos en Suisse du 15 au 19 janvier 2024. 

Renseignements supplémentaires : 

À propos du rapport

Ces données sont issues de l’étude mondiale Closing the AI Trust Gap réalisée par FT Longitude en novembre et décembre 2023 et commanditée par Workday. L’enquête a permis d’interroger 1 375 dirigeants et 4 000 collaborateurs à travers 15 pays et trois grandes régions : l’Amérique du Nord ; la région Asie-Pacifique-Japon ; et l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA). Les détails offrent une vision globale de la hiérarchie des organisations, et soulignent les perspectives des dirigeants et des collaborateurs ​ en général.

À propos de Workday

Workday est l'un des leaders des solutions Cloud pour la gestion financière et les ressources humaines. L’entreprise aide ses clients à s’adapter et se développer dans un monde qui change. Les applications Workday pour la gestion financière, les RH, la Planification, les Achats et l’Analytics sont dopées à l’Intelligence Artificielle et au Machine Learning afin d’aider les organisations à appréhender le Future of Work. Workday a été adopté par plus de 10 000 organisations dans le monde entier, tous secteurs confondus, des ETI à plus de 50 % des entreprises du classement Fortune 500. Pour plus d’informations, visitez le site workday.com.

© 2023 Workday, Inc. Tous droits réservés. Workday et le logo Workday sont des marques déposées de Workday, Inc. Tous les autres noms de marques et de produits sont des marques commerciales ou des marques déposées de leurs détenteurs respectifs. 

Déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives, notamment des déclarations concernant les plans, les convictions et les attentes de Workday. Ces déclarations sont basées uniquement sur les informations actuellement disponibles et sur nos croyances, attentes et hypothèses actuelles. Parce que les déclarations prospectives se rapportent à l'avenir, elles sont soumises à des risques inhérents, des incertitudes, des hypothèses et des changements de situations qui sont difficiles à prévoir et dont beaucoup sont hors de notre contrôle. Si les risques se matérialisent, si les hypothèses s'avèrent incorrectes ou si des changements de situations inattendus adviennent, les résultats réels pourraient être sensiblement différents des résultats impliqués par ces déclarations prospectives, qui deviendraient obsolètes. Les risques comprennent, sans s’y limiter, les risques décrits dans nos documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (ci-après dénommée “SEC“), y compris notre formulaire 10-Q rempli pour l’exercice fiscal clôturé au 31 octobre 2023, et nos futurs rapports que nous pourrions être amenés à soumettre à la SEC à l’avenir, et susceptibles de contenir des prévisions inexactes par rapport aux résultats constatés. Workday ne s’engage en aucune façon et n’a aucunement l’intention de mettre à jour ces déclarations prévisionnelles après la date de publication du présent communiqué.

Tous les services, caractéristiques ou fonctions non publiés mentionnés dans le présent document, sur notre site Web ou dans d’autres communiqués de presse ou déclarations publiques qui ne sont pas actuellement disponibles sont sujets à des modifications à la seule discrétion de Workday et peuvent ne pas être fournis comme prévu ou pas du tout. Les clients qui achètent les services de Workday, Inc. doivent prendre leur décision d’achat en fonction des services, des caractéristiques et des fonctions qui sont actuellement disponibles.

Steffy Bruyninx

Steffy Bruyninx

PR Consultant, Evoke

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

À propos de Evoke

Founded in 2011, Evoke is a communication agency specialized in public relations and content marketing. We get your story told. Whether through press relations, social media, websites, newsletters or print, our consultants make sure you and your message will reach your target audience.

Contact

Witte Patersstraat 4 1040 Brussel

+32 486 42 90 91

[email protected]

www.evokepr.be