ABN AMRO réduit la pondération en actions en raison de l’incertitude sur le marché

  • Les actions passent d’une position surpondérée à neutre
  • La position du secteur de l’industrie passe à sous-pondérée, alors que les biens de consommation passent à neutre
  • Préférence pour les obligations d’entreprise « high-yield » (à haut rendement) et obligations de marchés émergents

Les actions passent d’une position surpondérée à neutre

ABN AMRO a décidé de réduire sa position en actions pour passer de surpondérée à neutre. Les bénéfices favoriseront les liquidités. La sous-pondération des obligations est maintenue. « Les facteurs qui ont fait office de catalyseur pour les marchés d’actions robustes l’année dernière, sont passés en arrière-plan, » affirme Erik Joly, économiste en chef d'ABN AMRO Private Banking Belgium. « En effet, nous nous attendons à ce que l’inflation freine la croissance économique pour une plus longue période et que les banques centrales soient moins accommodantes. Par conséquent, nous nous retrouvons dans une phase tardive du cycle économique. Dans ce contexte, nous avons donc décidé de continuer à diminuer les risques pour les investisseurs. Avec une pondération neutre des actions, nous maintenons une exposition significative aux marchés des actions, mais nous le faisons avec une réserve de liquidités plus importante, que nous pourrons utiliser lorsqu’il y aura plus de certitudes sur le marché. Cela nous offre une certaine protection contre la volatilité actuelle des marchés, tout en permettant aux investisseurs de profiter des nouvelles possibilités de marché. »

Volatilité sur les marchés financiers en raison de l’inflation et des tensions géopolitiques

Après des cours d’actions constamment en hausse en 2021, atteignant à chaque fois de nouveaux records, les prévisions pour 2022 sont moins roses. Depuis le début de l’année, les cours ont baissé de 5 à 7 %. En raison d’une inflation élevée et de la hausse des taux d’intérêt, les perspectives économiques sont moins positives que prévu et les entreprises afficheront une croissance des bénéfices moins forte. Les tensions géopolitiques autour de l’Ukraine causeront elles aussi une certaine volatilité sur les marchés. Pour freiner l’inflation, il est attendu que les banques centrales rehaussent les taux d’intérêt et adoptent une politique monétaire plus rigoureuse. Les taux d’intérêt sur les obligations d’État américaines et allemandes ont déjà augmenté ; et le marché table déjà sur une augmentation des taux d’intérêt par la Banque centrale européenne en juin. ABN AMRO prévoit que cette augmentation n’aura pas lieu avant décembre, mais elle prévoit que la Fed entamera un cycle d’augmentation des taux d’intérêt à long terme au mois de mars. Cette somme de facteurs a amené la banque à décider de réduire davantage la position positive des actions, pour la faire descendre à un niveau neutre, après un premier pas vers un allègement de la part des actions en novembre dernier.

Préférence pour les biens de consommation au détriment de l’industrie

ABN AMRO a choisi d’augmenter le poids du secteur des biens de consommation (de sous-pondéré à neutre), au détriment du secteur industriel (de neutre à sous-pondéré). Cela s’explique par le fait que les biens de consommation peuvent constituer une sécurité en cas de volatilité accrue des marchés. En augmentant la pondération de ce secteur, la banque adopte une posture plus défensive dans son portefeuille de placements, après que son orientation légèrement cyclique ait déjà été revue en janvier. La banque maintient sa préférence pour les secteurs des services financiers, des soins de santé et des matériaux de base (sur-pondérés). Elle garde ses réserves (sous-pondération) en ce qui concerne les services de communication et les services publics. 

Maintien de la sous-pondération des obligations

ABN AMRO maintient sa position prudente face aux obligations (sous-pondérées). Au sein de cette catégorie d’investissement, la banque a une préférence pour les obligations d’entreprise high-yield et les dettes provenant des marchés émergents.


Pour de plus amples informations ou un entretien avec Erik Joly, économiste en chef d'ABN AMRO Private Banking Belgium vous pouvez contacter :

Service de presse ABN AMRO
[email protected] ​
020 - 628 89 00

À propos d'ABN AMRO
ABN AMRO est une banque néerlandaise qui s'adresse aux clients privés, aux entreprises et aux clients de private banking. Nous leur proposons une large gamme de produits et services financiers. Nous nous concentrons sur l'Europe du Nord-Ouest. Notre objectif "Banking for better, for generations to come" nous guide dans tout ce que nous faisons. Nous servons environ six millions de clients et employons plus de 19 000 personnes. En Belgique, ABN AMRO est au service des particuliers et des entreprises à valeur nette élevée. Notre base belge se trouve à Anvers. En outre, ABN AMRO Belgium possède des bureaux à Bruges, Bruxelles, Tournai, Gand, Hasselt et Courtrai. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site www.abnamro.be ou www.abnamroprivatebanking.be.

 

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

À propos de Evoke

Founded in 2011, Evoke is a communication agency specialized in public relations and content marketing. We get your story told. Whether through press relations, social media, websites, newsletters or print, our consultants make sure you and your message will reach your target audience.

Contact

Witte Patersstraat 4 1040 Brussel

+32 486 42 90 91

[email protected]

www.evokepr.be