ABN AMRO MeesPierson constate la résilience de l’économie américaine et augmente sa pondération en actions

  • ABN AMRO MeesPierson relève l'exposition aux actions de sous-pondérée à neutre
  • Plus de récession attendue aux États-Unis, mais la prudence reste de mise
  • La banque privée se montre moins positive vis-à-vis des marchés émergents et donne la préférence aux actions américaines

Les États-Unis semblent éviter la récession
ABN AMRO MeesPierson a décidé de faire passer sa position en actions de sous-pondérée à neutre, au détriment des liquidités. Cette décision est notamment motivée par l'étonnante résilience de l'économie américaine. Si la banque privée s'attendait auparavant à une (légère) récession aux États-Unis au cours du second semestre de cette année, un ralentissement de l'économie semble aujourd'hui plus probable. « Nous continuons à penser que la croissance économique des États-Unis est appelée à ralentir fortement dans les mois à venir », affirme Ralph Wessels, responsable de la stratégie d'investissement d’ABN AMRO MeesPierson. « La politique monétaire restrictive de la Réserve fédérale a pesé sur la croissance. Nous constatons aussi que les consommateurs américains, qui ont longtemps été le moteur de l'économie, voient leur épargne s'épuiser. Mais nous ne nous attendons plus à ce que ce ralentissement de la croissance débouche sur une véritable récession. »

Au lieu d'une récession, ABN AMRO MeesPierson prévoit un ralentissement puis une stagnation de la croissance de l'économie américaine au cours des prochains trimestres. À partir du deuxième trimestre 2024, le PIB des États-Unis devrait reprendre sa croissance, mais moins rapidement que la banque ne le prévoyait auparavant. La situation en Europe reste quant à elle fragile. ABN AMRO MeesPierson s'attend à ce que la zone euro connaisse une récession modérée au cours des troisième et quatrième trimestres, suivie d'une légère reprise de la croissance aux premiers trimestres de l'année prochaine.

La croissance des bénéfices des entreprises sous pression – mais pas de récession des bénéfices
En accord avec le nouveau scénario de croissance pour les États-Unis, ABN AMRO MeesPierson s'attend à ce que la croissance des bénéfices des entreprises diminue moins fortement que prévu. R. Wessels : « Au cours des derniers mois, nous avons régulièrement indiqué que les perspectives de rentabilité des analystes étaient trop optimistes à nos yeux. Une récession économique pourrait en effet entraîner une récession des bénéfices, ou une période de baisse de rentabilité des entreprises. Nous nous attendons toujours à un ralentissement économique. Les bénéfices des entreprises augmenteront dès lors moins fortement. Mais nous ne nous attendons plus à une véritable récession des bénéfices. »

Pondération neutre des actions ; la banque n'est pas encore haussière
Le ralentissement attendu de l'économie américaine, couplé à l'absence de récession des bénéfices, incite ABN AMRO MeesPierson à augmenter la pondération des actions dans son portefeuille d'investissement de sous-pondérée à neutre. Les marchés d'actions ont reculé au cours des dernières semaines. Cette légère correction du marché indique un moment plus opportun pour acheter des actions supplémentaires, selon la banque. Néanmoins, il n'y a pas encore de raison d'être « haussier » sur les actions. R. Wessels souligne les conditions économiques difficiles : « L'inflation diminue, mais elle reste trop élevée. Et l'impact des récentes hausses de taux d'intérêt ne s'est pas encore fait pleinement ressentir au niveau de l'économie. Notre allocation globale d'actifs reste dès lors défensive. Nous sommes toutefois moins défensifs qu'auparavant et optons désormais pour un positionnement neutre en actions. »

Les marchés émergents perdent de leur éclat
ABN AMRO MeesPierson procède également à quelques changements au niveau régional. Si les marchés émergents étaient auparavant privilégiés par rapport aux marchés développés, la banque estime que l'attractivité des marchés émergents s'est aujourd'hui émoussée. À cet égard, la banque attire l’attention sur la situation dans l'une des plus grandes économies émergentes : la Chine. La reprise de l'économie chinoise, après une longue période de confinements, s’est révélée décevante, notamment à cause des problèmes que connaît actuellement le secteur immobilier en Chine.

ABN AMRO MeesPierson a donc décidé de réduire la pondération des actions des marchés émergents de surpondérée à neutre. Les recettes profitent aux marchés développés (qui passent de sous-pondérés à neutres). Pour ce qui est des marchés développés, la banque privée privilégie désormais les actions américaines (surpondérées) par rapport aux actions européennes (sous-pondérées), au vu des meilleures perspectives de croissance de l'économie américaine.

Attractivité croissante du secteur IT
Au niveau sectoriel, ABN AMRO MeesPierson augmente sa position dans les technologies de l'information (IT), la faisant passer de modérément surpondérée à surpondérée, au détriment du secteur de l’industrie. La banque prévoit que les sociétés informatiques bénéficieront de plus en plus de tendances fortes et à long terme, telles que la numérisation, l'intelligence artificielle et la cybersécurité. La banque se montre en revanche moins enthousiaste à l'égard du secteur industriel (qui passe de neutre à sous-pondéré). Ceci est notamment dû à la détérioration des perspectives de la Chine et au ralentissement de la croissance que la banque prévoit en Europe.

Prudence vis-à-vis des obligations plus risquées ​
Alors qu'ABN AMRO MeesPierson procède à quelques réorientations dans son portefeuille d'actions, la banque maintient sa position neutre à l’égard des obligations. Dans cette catégorie d'actifs, les obligations de qualité élevée, comme les obligations d'État, sont toujours privilégiées. La banque reste prudente quant aux obligations plus risquées, notamment celles à haut rendement.

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter :

Service de presse ABN AMRO
[email protected]

 

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

À propos de Evoke

Founded in 2011, Evoke is a communication agency specialized in public relations and content marketing. We get your story told. Whether through press relations, social media, websites, newsletters or print, our consultants make sure you and your message will reach your target audience.

Contact

Witte Patersstraat 4 1040 Brussel

+32 486 42 90 91

[email protected]

www.evokepr.be