ABN AMRO MeesPierson a une perspectives plus positives sur la situation macroéconomique et augmente sa position en actions 

  • ABN AMRO augmente la pondération des actions, qui passe de neutre à légèrement sur-pondérée
  • La situation économique s’est améliorée et des baisses de taux d’intérêt se profilent à l’horizon 
  • La banque privée estime que la tendance haussière du marché pourrait se poursuivre, malgré la hausse des cours

La menace d’inflation et le risque de récession s’estompent en arrière-plan
ABN AMRO MeesPierson a décidé d’augmenter sa position en actions de neutre à légèrement surpondérée. La banque privée considère que la dynamique actuelle du marché est forte et note que la situation macroéconomique s’est éclaircie au cours des derniers mois. Globalement, la conjoncture donne suffisamment de raisons d’investir un peu davantage dans les actions, a déclaré la banque. ​

« Depuis le début de cette année, la situation macroéconomique s’est améliorée », déclare Ralph Wessels, responsable de la stratégie d’investissement chez ABN AMRO MeesPierson. « Début 2024, nous étions confrontés à une menace de récession et à l’inflation. Mais manifestement, ces inquiétudes n’avaient pas lieu d’être. Si l’on connaît encore une inflation persistante, elle est désormais sous contrôle aux États-Unis et en Europe. Les banques centrales sont donc en mesure de commencer à réduire les taux directeurs, et ce dans un futur proche. Nous prévoyons de premières baisses de taux par la Fed et la BCE en juin. »

Outre la menace de l’inflation, le risque de récession a lui aussi fortement reflué, selon ABN AMRO MeesPierson. La banque privée souligne que les consommateurs disposent encore d’un coussin d’épargne. De plus, les revenus réels (revenus ajustés en fonction de l’inflation) évoluent dans la bonne direction. La banque reconnaît que la croissance n’est pas astronomique, mais elle constate que le rythme de croissance s’accélère. Selon Wessels, « Nous avons récemment revu à la hausse les prévisions de croissance pour les États-Unis et nous nous attendons à ce qu’elle atteigne 2,1 % cette année. Ce chiffre est légèrement supérieur à la tendance. En Europe, la croissance en 2024 devrait être faible, mais néanmoins positive : 0,4 %. Cette combinaison de croissance acceptable, d’une inflation en baisse et de la perspective d’une réduction des taux directeurs nous autorise à être un peu plus optimistes à l’égard des actions. Le mois dernier, nous avions déjà anticipé cette situation en optant pour un positionnement sectoriel moins défensif. Nous passons maintenant à la vitesse supérieure, en augmentant légèrement la pondération en actions. »

La hausse des cours est à relativiser
ABN AMRO MeesPierson note que le sentiment sur les marchés des actions s’est avéré plus exubérant que prévu au cours des derniers mois. Dans le même temps, la banque privée note que les performances des marchés boursiers varient considérablement au niveau régional et sectoriel. Les marchés d’actions américains, par exemple, sont plus performants que les marchés européens. Quant aux marchés émergents, ils restent à la traîne par rapport aux États-Unis et à l’Europe. Aux États-Unis, ABN AMRO MeesPierson constate un marché à deux vitesses : les grandes valeurs technologiques profitent de l’enthousiasme suscité par l’IA (intelligence artificielle), tandis que le reste du marché ne bénéficie pas de ce coup de pouce.

Selon Wessels, cela a des conséquences sur les valorisations des actions : « Nous constatons que les ratios cours/bénéfices des actions dans certaines parties du secteur informatique sont élevés, tandis que les valorisations sur le marché au sens large ont moins fortement augmenté. Nous pensons que les investisseurs ne doivent pas s’attendre à des envolées, même si les indices américains et européens ont atteint de nouveaux records à plusieurs reprises au cours des derniers mois. Dans l’ensemble, nous pensons que la dynamique du marché est suffisamment forte pour que l’on puisse s’attendre à de nouvelles hausses des cours des actions. »

Les attentes de retours sont trop optimistes, mais certains secteurs offrent des opportunités
Tout ce qui brille n’est pas d’or. Si les analystes financiers prévoient une forte reprise des bénéfices des entreprises au cours des 12 prochains mois, ABN AMRO MeesPierson est moins optimiste sur ce point. La banque estime toutefois que certains secteurs offrent de nombreuses opportunités, en partie parce que l’on s’attend à des investissements importants dans l’IA, la transition énergétique et les infrastructures de données dans les années à venir. ABN AMRO MeesPierson reste positif sur les secteurs des technologies de l’information et de la santé (tous deux surpondérés). En revanche, le secteur des institutions financières est sous-pondéré. Et en février, la banque a augmenté la pondération des secteurs de l’industrie et des biens et services de luxe (qui sont passés de sous-pondérés à neutre). Au niveau régional, ABN AMRO MeesPierson préfère toujours les États-Unis (sur-pondération) à l’Europe (sous-pondération).

Les obligations de qualité restent intéressantes ​
Sur les marchés obligataires, ABN AMRO MeesPierson reste positif sur les segments de meilleure qualité tels que les obligations d’État et les obligations d’entreprises solvables. La banque souligne que les rendements des obligations d’État américaines et allemandes à 10 ans se situent actuellement autour de 4,3 % et 2,4 %, respectivement. Le rendement de ces obligations est donc supérieur au taux d’intérêt sur l’épargne. Et lorsque les investissements plus risqués se trouvent dans les turbulences, ces obligations peuvent servir de marge de sécurité, selon la banque privée.

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter :

Service de presse ABN AMRO
[email protected] ​
+31 (0)20 - 628 89 00

 

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

À propos de Evoke

Founded in 2011, Evoke is a communication agency specialized in public relations and content marketing. We get your story told. Whether through press relations, social media, websites, newsletters or print, our consultants make sure you and your message will reach your target audience.

Contact

Witte Patersstraat 4 1040 Brussel

+32 486 42 90 91

[email protected]

www.evokepr.be