ABN AMRO MeesPierson : des perspectives macroéconomiques favorables aux actions et aux obligations

  • L’économie poursuit sa croissance au second semestre 2024, tandis que la baisse de l’inflation devrait se poursuivre
  • Les baisses de taux d’intérêt attendues sont favorables aux actions et aux obligations (les deux étant légèrement surpondérées)
  • La banque privée opte pour un positionnement légèrement cyclique en actions

Les perspectives favorables de croissance et d’inflation autorisent un certain optimisme quant à l’orientation des marchés d’actions et d’obligations. L’économie mondiale évolue positivement, ce qui fera grimper les bénéfices des entreprises au cours des prochains trimestres. Enfin, la baisse de l’inflation devrait entraîner une diminution des taux d’intérêt. C’est ce qu’écrit ABN AMRO MeesPierson dans sa stratégie d’investissement semestrielle pour le second semestre 2024, publiée aujourd’hui et intitulée « La croissance crée des opportunités » (‘Groei creëert kansen’) (lien). 

Les perspectives de croissance positives ouvrent la voie aux investisseurs
« La situation économique est positive », déclare Ralph Wessels, responsable de la stratégie d’investissement chez ABN AMRO MeesPierson. « Parmi les économies développées, les États-Unis devraient rester le moteur de la croissance. Pour l’ensemble de l’année 2024, nous prévoyons que l’économie américaine continuera à croître légèrement au-dessus de son niveau tendanciel. Des indicateurs récents suggèrent en outre que la zone euro et la Chine sont en train de rebondir après avoir touché le fond. Dans l’ensemble, l’économie mondiale s’oriente progressivement vers un taux de croissance proche des niveaux tendanciels, et la baisse de l’inflation devrait se poursuivre. Compte tenu de ces évolutions positives, nous surpondérons légèrement les actions. L’année dernière, les actions ont déjà enregistré de belles performances, mais nous pensons que le prix des actions peut encore augmenter. »

Un ton plus cyclique dans la politique sectorielle
La croissance économique devrait favoriser la rentabilité des entreprises, selon ABN AMRO MeesPierson. Et si les bénéfices des entreprises augmentent au cours des prochains trimestres, cela devrait avoir un effet positif sur les cours des actions. La banque privée a donc modifié son positionnement dans les secteurs des actions au début du mois de mai, en prévision de cela. 

Selon Wessels, « nous avons augmenté notre pondération dans le secteur industriel : elle passe de neutre à surpondérée. La reprise du secteur manufacturier et les plans de dépenses des gouvernements pourraient stimuler la rentabilité du secteur manufacturier. En outre, nous avons diminué la pondération du secteur de la santé de surpondérée à neutre. Idem pour les biens de consommation : de neutre à sous-pondéré. En effet, ces deux secteurs (soins de santé et les biens de consommation) sont des secteurs défensifs. Nous choisissons désormais d’adopter un léger accent cyclique dans notre positionnement sectoriel. »

ABN AMRO MeesPierson maintient sa surpondération dans le secteur des technologies de l’information, tandis que la banque privée reste plutôt prudente à l’égard des institutions financières. 

Les obligations bénéficient de la baisse des taux d’intérêt
Si la baisse de l’inflation se poursuit, comme le prévoit ABN AMRO MeesPierson, la Banque centrale européenne (BCE) et la Réserve fédérale américaine (Fed) réduiront leurs taux directeurs à partir de cet été. Les rendements obligataires commenceront alors eux aussi à baisser. Pour les investisseurs obligataires, ce scénario est favorable : lorsque les rendements obligataires baissent, les cours des obligations augmentent. ABN AMRO MeesPierson maintient sa légère surpondération en obligations et suggère aux investisseurs de choisir des obligations de haute qualité telles que les obligations d’État et les obligations d’entreprises solvables. La banque privée juge souhaitable d’opter pour des durations plus élevées. (La duration d’une obligation est la sensibilité du prix d’une obligation à une variation de son taux de rendement ; des durations plus élevées permettent aux investisseurs de bénéficier davantage de la baisse des taux d’intérêt). La banque se méfie des segments obligataires plus risqués, tels que les obligations d’entreprises à haut rendement et la dette des marchés émergents.

Monnaies : L’EUR/USD pourrait s’affaiblir à court terme
ABN AMRO MeesPierson s’attend à ce que la BCE adopte une politique plus souple que la Fed en 2024. Les marchés financiers s’attendent également à ce que la BCE réduise ses taux d’intérêt davantage que la Fed cette année, mais la différence entre les deux banques centrales sera plus importante que ce que les marchés imaginaient jusqu’à présent, selon ABN AMRO MeesPierson. À court terme, la banque privée prévoit donc un affaiblissement de l’euro par rapport au dollar (EUR/USD). La Fed entamera certainement aussi un cycle d’assouplissement. Si les marchés commencent à tabler sur de nouvelles baisses des taux d’intérêt de la Fed pour 2025, le dollar pourrait commencer à s’affaiblir par rapport à l’euro, a déclaré ABN AMRO MeesPierson. La banque privée prévoit un taux de change EUR/USD de 1,07 à la fin de l’année. 

Matières premières : le marché pétrolier sensible aux tensions géopolitiques
En ce qui concerne le marché pétrolier, ABN AMRO MeesPierson note que les acteurs du marché se méfient de la recrudescence des tensions géopolitiques. En outre, le marché est toujours tendu. En effet, les pays producteurs de pétrole, connus sous le nom d’OPEP+, se sont mis d’accord sur une réduction volontaire de la production. Toutefois, cette organisation a prévu de réduire progressivement la réduction à partir d'octobre. Ainsi, si l'OPEP+ suit ce plan, la production de pétrole augmentera. Dans ce contexte, la banque maintient sa prévision de 90 USD par baril de Brent en fin d’année.

ABN AMRO
Service de presse ABN AMRO, E:
pressrelations@nl.abnamro.com, T: +31 (0)20 - 628 89 00

 

 

 

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

À propos de Evoke

Founded in 2011, Evoke is a communication agency specialized in public relations and content marketing. We get your story told. Whether through press relations, social media, websites, newsletters or print, our consultants make sure you and your message will reach your target audience.

Contact

Witte Patersstraat 4 1040 Brussel

+32 486 42 90 91

info@evokepr.be

www.evokepr.be